Sylvain VANOT

Il fait soleil

Editions Delabel

De la chanson à la prière
Il y a loin et cependant
A chaque matin de lumière
Je retrouve une âme d’enfant
Qui se recueille et s’émerveille
Je suis heureux, il fait soleil
Et pourtant?

Dans ce journal que l’on m’apporte
Je pourrai lire noir sur blanc
Les faits-divers, en lettres mortes
Tout ce flot de pleurs et de sang
Roule comme il roulait la veille
Je suis heureux, il fait soleil
Et pourtant?

Je suis libre, je bois, je mange
En prison, pleure un innocent
Sur la rive asséchée du Gange
Un enfant s’endort doucement
Sous l’oeil sec du vautour qui veille
Je suis heureux, il fait soleil
Et pourtant?

Notre seul pays c’est le monde
On y oublie, de temps en temps
Qu’ici et là, le canon gronde
Mais qui veut l’écouter, l’entend
Il suffit de prêter l’oreille
Je suis heureux, il fait soleil
Et pourtant?

Que pour l’abîme, il appareille
Ce temps de misère et de mort
Où nos joies, de honte se payent
Et que je chante sans remords
Simplement, comme fait l’abeille
Pour tout le monde
Il fait soleil…
Soleil?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *